Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Élections sénatoriales : Les communistes veulent créer un groupe combatif au Sénat - 2017.08.30

« Il faut dans ce futur Sénat un groupe combatif et déterminé, pour faire face à la volonté présidentielle et gouvernementale d’imposer à marche forcée ses projets libéraux ! » s’exclame Serge Laybros, secrétaire fédéral PCF 46, en ouvrant la conférence de presse de présentation des candidats PCF – Front de gauche. Le leader communiste dénonce un parlement à la botte du gouvernement, avec à ses yeux « la droite, LR et les centristes qui appuient la plupart des intentions gouvernementales ». Seul le groupe communiste a opposé au gouvernement, selon lui, une ligne politique claire, défendant des choix alternatifs aux logiques d’austérité.

Serge Laybros pilonne la politique gouvernementale ; il s’insurge contre la baisse de la dotation globale de fonctionnement pour les communes. « L’annonce d’une nouvelle baisse de 13 milliards d’euros est inadmissible, car ce ne sont pas les collectivités qui sont responsables de la dette publique » assène-t-il. Puis le secrétaire fédéral se lance dans une sorte de portrait-robot du candidat aux Sénatoriales. Il déclare : « Être sénateur de notre département, c’est d’abord porter la parole des élus locaux, à travers leur diversité et leur pluralité… »

Les deux candidats PCF

– Marie Piqué, vice-présidente de la région Occitanie, brigue le mandat de sénatrice avec Christian Bousquet suppléant (élu d’opposition à Castelnau-Montratier / Ste-Alauzie). « Nous ne sommes pas dans une stratégie marketing, ni à la recherche de l’homme providentiel ; pour nous, l’élu n’a pas à être au service de la finance, mais se doit d’être au service de l’humain ! » affirme-t-elle. L’élue régionale s’inquiète de la métropolisation des territoires et de la disparition annoncée de 300 000 emplois aidés. Elle critique la politique gouvernementale en matière d’éducation, notamment par rapport au retour, en ordre dispersé, à la semaine des quatre jours, « avec toutes les inégalités que cela engendre ». Elle demande également que le sujet de la paix dans le monde soit pris en considération avec plus d’acuité.

– William Gout, conseiller municipal à Fajoles (suppléante Christiane Sercomanens, maire adjointe de Figeac) : « Je dénonce la casse du Code du travail, la finance qui dicte sa loi… » L’élu égrène un chapelet de points noirs : la fermeture des écoles en zone rurale, la baisse des dotations, la suppression des trains et des services publics en régression…

Quant au bilan des sénateurs sortants, le secrétaire fédéral PCF 46 ne les épargne pas. « Un exemple : c’est tout récemment qu’on a vu Jean-Claude Requier venir défendre les arrêts de trains à Gourdon ; quant à Gérard Miquel, il a toujours soutenu que ce combat ne servait à rien ! » Les candidats communistes affichent « la différence »…

 

JEAN-CLAUDE BONNEMÈRE

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.