Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Le PCF 46 a reçu les élu(e)s régionaux communistes ! - 2018.02.27

Jeudi 26 février à la bourse du travail de Cahors, le PCF 46 recevait une délégation d'élu(e)s communistes régionaux Occitanie, venu(e)s rendre compte de leur mandat, deux ans après leur élection et leur accession aux responsabilités. Une cinquantaine de personnes ont répondu à notre invitation à venir échanger et débattre. Un feu nourri de questions a occupé la soirée pendant deux heures de temps. Difficile de résumer ces propos en quelques lignes mais on peut citer quelques aspects soulevés. La région Occitanie, ce sont 13 départements, 4500 communes et 270 gares.  La région ne peut se réduire à deux métropoles (Toulouse et Montpellier) d'où l'importance de veiller aux équilibres territoriaux via les politiques menées, par exemple en faisant revivre les centres bourgs ou en implantant des maisons de la région dans chaque département. A été évoqué le problème récurent des déserts médicaux en milieu rural et le projet de création de centres de santé avec des médecins salariés dans lequel l'accompagnement financier de la région est plus important que pour les maisons de santé pluridisciplinaire. Il n'y avait aucun centre de santé en Occitanie en 2016 ! Cinq sont aujourd'hui en route dont trois dans le Lot. Autre sujet abordé, l'école, pour faire le constat que 16 villages dans le Lot ont perdu leur école depuis 2015 et que 8 de plus la perdront à la rentrée prochaine. La Région, contrairement à d'autres collectivités exsangues financièrement, a augmenté son budget d'investissement de 25% et a décidé de la gratuité des livres et ordinateurs pour les lycéens et les apprentis en CFA. Par contre, le projet porté par le PCF de création d'un "fond régional emploi-formation" est en panne, même si des critères plus rigoureux d'attribution de subventions aux entreprises ont été mis en place. Il fut aussi longuement question du dossier ferroviaire en lien avec la parution du rapport Spinetta. L'occasion de redire que les cheminots ne sont en rien responsables de la dette colossale (52 milliards d'euros) qui plombe la Sncf et que le "troc" reprise partielle de la dette contre remise en cause du statut n'est pas acceptable. Face à quelques craintes exprimées au sujet du Polt, il a été confirmé que l'appel d'offre pour doter cette ligne de matériel roulant de nouvelle génération était en cours et que le verdict tomberait au cours de ce 1er semestre. Un buffet fort copieux a permis de prolonger les échanges dans une ambiance très chaleureuse.

Serge Laybros

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.