Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Manifestation : la fonction publique dans la rue jeudi - 2018.03.20

À l'appel de plusieurs syndicats, deux rassemblements se tiendront jeudi à 14 heures, place De-Gaulle à Cahors, et à la même heure, parking du lycée Champollion à Figeac.

Emplois, salaires, services publics figurent au premier rang des revendications de l'intersyndicale qui appelle la fonction publique à manifester, ce jeudi. «La suppression annoncée de 120 000 postes dans la fonction publique va avoir des incidences, tous les services publics vont être impactés, alerte Jérôme Delmas, secrétaire général de l'Union départementale CGT du Lot. Nous sommes là pour un service de proximité qui réponde aux besoins des populations. On n'a plus accès aux services publics suivant le lieu où on habite.»

«Dans le Lot, on ferme des écoles, et on n'en ouvre pas assez à Toulouse, poursuit un représentant de la FSU. On essaye de répartir la misère. On est en train de renforcer une société inégalitaire. La fonction publique est désignée comme une chose qui coûte cher. Ce n'est plus un État acceptable.»

«Dans les finances publiques, on fait appel au tout numérique, or tout le monde n'y a pas accès. Le mot réforme dans ce gouvernement, c'est le mot régression. Le service public est notre bien commun à tous, il faut le défendre», remarque un représentant de l'intersyndicale. «Contrairement à ce qu'avait promis Macron, le pouvoir d'achat des 5 millions d'agents de la fonction publique ne cesse de baisser du fait du gel de la valeur du point d'indice, du rétablissement de la journée de carence, de l'augmentation des cotisations retraites et de la CSG avec une simple compensation» poursuit Jérôme Delmas.

L'intersyndicale réclame l'ouverture rapide de négociations, «indispensable pour pouvoir rediscuter d'une augmentation réelle et significative de tous les agents de la fonction publique, permettant une réelle reconnaissance de leur engagement professionnel quotidien», ajoute le secrétaire général de la CGT.

Autre mécontentement la suppression de nombreuses maternités en France et une situation critique dans les services hospitaliers, avec un manque de médecins. Les services de la protection sociale seront également du cortège jeudi.


Leurs revendications

La CFDT, la CGC, la CGT, la Fédération autonome de la fonction publique, FO, FSU, Solidaires entre autres revendiquent un nouveau plan de titularisation des contractuels, de nouvelles mesures pour combattre la précarité. Les syndicats citent le cas des auxiliaires de vie scolaire, peu rémunérées et pas toujours formées.

M. M.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.