Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Tour de France des hôpitaux !

Les deux groupes parlementaires communistes organisent, tout au long de ce semestre, un tour de France des hôpitaux. Le secteur hospitalier est en crise (fermetures d’urgences, pertes de personnels, fermeture de services, suppression de lits…). Ce tour de France est organisé par les sénateurs et les députés communistes, les deux groupes en lien avec la commission Santé du PCF. A ce jour, ont été visités autour de 30 hôpitaux : rencontre du personnel, des syndicalistes, des chefs d’établissement à l’occasion, avec souvent des débats publics le soir. Ce qui est un peu scandaleux, en ce moment, c’est que les chefs d’établissement, de plus en plus, interdisent la rencontre et la visite avec le personnel. La chose s’était déjà produite dans quelques lieux au départ, maintenant ça se systématise. Comme les communistes sont des républicains, ils avertissent les directions de leur visite mais à présent, on veut leur interdire. On peut entrer dans l’hôpital mais pas rencontrer le personnel soignant ! On retrouve un peu partout le même constat : manque de personnel, manque de moyens, la souffrance, le déficit, les conflits parfois entre patients et personnel soignant, un personnel qui doit toujours courir et manque de temps pour toujours bien faire et des patients qui appellent toujours à l’aide et peuvent s’impatienter. En même temps, dans ces rencontres, il y a aussi des propositions qui émergent. C’est très prenant, très émouvant ; on est en face de personnels qui pleurent en racontant leur vie ! On mesure là vraiment que sans le personnel, il n’y a plus d’hôpital. Ce personnel met entre parenthèses sa vie personnelle pour pouvoir être présent, près des malades. Quand l’établissement manque de monde, il appelle les soignants en congés, chez eux, pour un remplacement. Comment refuser ? C’est très culpabilisant. Il y a des cas de suicides, des urgentistes débordés, des patients qui restent sur des brancards par manque de lits… Donc il y a toute cette émotion qui s’exprime, cette rage de constater qu’on assiste à un dévoiement de la mission du service public. Et il y a une attente aussi. L’action des communistes a une réelle visibilité. Le tour a commencé le 10 janvier lors d’une première rencontre à l’Assemblée nationale avec une centaine de soignants, médecins, infirmiers, syndicalistes. Les élus se sont dits qu’on allait faire le tour de France des hôpitaux. Ils en ont visité une trentaine d’hôpitaux et une cinquantaine de rencontres sont en vue d’ici la fin juin. L’idée est de faire un point d’étape le 28 juin à l’Assemblée nationale avec tous ceux qu’on a rencontrés et qu’on invitera. On rappellerait ce qui s’est dit dans ce tour de France, ce qu’on proposerait comme mesures concrètes et immédiates, à discuter, on chercherait comment aller plus loin. On va affiner des propositions, la commission Santé fait de même. Avec la perspective aussi, le 10 janvier 2019, un an après le lancement de ce tour, de faire cette fois un point général et d’écrire des choses ensemble.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.