Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Thomas Portes, 20 avril à la Bourse du Travail de Cahors

Rencontre fort intéressante vendredi 20 avril à la bourse du travail de Cahors autour de Thomas Portes, responsable nation du collectif "Cheminots Communistes". Il s'agissait de décrypter la réforme ferroviaire et de se donner des arguments en béton pour aller à la rencontre des usagers et faire d'eux, des alliés objectifs des travailleurs en lutte. "Le statut n'est en rien responsable de la pagaille et de la dette" a réaffirmé Thomas, mettant en exergue que de 179 000 en 2001, les cheminots n'étaient plus que 133 000 aujourd'hui. Ils ont déjà payé un lourd tribut au libéralisme ambiant et sont révoltés d'être en permanence montrés du doigt. La reprise de la dette doit se faire mais sans aucun compromis social ! "Pas question de troquer la dette contre la remise en cause du statut" a rappelé Thomas. Et de citer plusieurs pistes pour le faire : nationalisation des autoroutes, élargissement de la taxe parking des grandes surfaces, reprise de la dette par la caisse des dépôts et consignations à taux 0 (elle se réalimente à taux 0 auprès de la Banque Centrale Européenne). La disparition envisagée de 9000 kms de ligne est une hérésie et va jeter des milliers de camions supplémentaires sur les routes, à l'heure où il faudrait mettre en place une politique ambitieuse pour le fret ferroviaire. Au rythme où vont les choses, il y aura d'ici 2050 une augmentation de + 95% du transport par camions ! Christian a rappelé combien l'abandon du "wagon isolé" qui offrait une solution pour les "petits chargeurs" a été lourde de conséquence pour le Fret. Et de s'insurger contre les propos odieux envers les retraités cheminots, traités de "rentiers de la nation". Marie est revenue sur la récente convention signée en Occitanie entre la Région et la Sncf, soulignant le fait que sa durée met les cheminots "sous protection" durant 8 ans, au moment ou l'ouverture du transport voyageurs à la concurrence pourrait être un sacré coup dur porté au service public ferroviaire. La réunion s'est terminée autour d'un moment convivial qui a permis de poursuivre les échanges. Et la caisse de solidarité pour les cheminots en grève s'est encore remplie davantage...

Serge Laybros

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.