Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Communiqué de la section de Cahors // 2018.08.28

Notre camarade Michel Chabaud a 87 ans. Il est inutile de le présenter tant son militantisme a participé à forger l’identité du PCF à Cahors, lui qui fut jeune résistant, élu respecté, syndicaliste conséquent et militant politique responsable. Il a été auditionné par la gendarmerie vendredi dernier à son domicile à la suite d’une manifestation le 28 juin à l’appel de la CGT et de FO à laquelle il a participé avec Christiane son épouse.

Cette manifestation qui se tenait au péage de Gignac a mobilisé une centaine de militants dont le crime – qui vaut, à quatre d’entre eux pour l’instant des poursuites à la demande du groupe Vinci qui a porté plainte – a consisté à lever la barrière du péage ! Au final quelques centaines d’euros de perdus pour un groupe VINCI (qui a évalué, à sa manière, la perte à 4 000 €) qui s’est goinfré de profits depuis le privatisation et bénéficié des faveurs, CICE et autres, des gouvernements successifs.

Inutile de dire que Michel a su répondre avec sa faconde, sa sagesse et son calme habituels aux interrogations des gendarmes qui sont repartis, devant la trentaine de militants venus en soutien et rassemblés devant chez lui, la sacoche pleine de pertinentes répliques à l’interrogatoire.

Reste que ces auditions qui sont le reflet de cette république si moderne et pourtant si vieillotte et dépassée de Macron, ne sont pas innocentes. Elles participent de cette répression qui monte contre les syndicalistes et les manifestants dans les rues. Elles cherchent à sidérer ceux qui auraient envie de résister aux réformes qui dynamitent nos systèmes sociaux !

On ne laissera pas faire et dans l’immédiat nous continuerons d’apporter notre soutien, manifester notre solidarité et notre affection à Michel et Christiane Chabaud, ainsi qu’aux autres camarades inquiété-e-s par les manœuvres de Vinci et du Préfet et les dissuader de persister dans une plainte ridicule et dangereuse pour nos libertés.

Honte à VINCI bien sûr mais pas seulement car le pouvoir judiciaire et politique a les moyens de faire cesser cette mascarade. Restons vigilants.

La section de Cahors du PCF

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.