Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Voie verte : une lettre ouverte aux élus du Grand Figeac // 2018.12.24

À quelques jours du 25 décembre, les défenseurs du rail n'ont pas écrit une lettre au père Noel mais à tous les élus du Grand Figeac qui devront dans les prochaines semaines se prononcer sur le projet de voie verte porté par le département du Lot, en lieu et place de l'ancienne ligne ferroviaire entre Cahors et Capdenac-Gare. Gilles Tillet pour la CGT Cheminots, Jacques Montal pour l'Association de défense de la gare d'Assier et de promotion du rail, Dominique Espinasse pour l'Association pour la réouverture de la ligne ferroviaire de Cahors-Capdenac-Figeac, Gilles Marinet pour le Parti communiste français de Capdenac-Gare, et Michel Dauba pour le PCF Figeac, sont signataires de ce courrier. Ils y invitent clairement les élus à voter contre l'adhésion au syndicat mixte de l'aménagement et de l'entretien des voies vertes, créé par le conseil départemental du Lot.

«Ce syndicat a pour vocation de collecter des fonds pour financer, entre autres, l'aménagement de la quasi-totalité de la ligne SNCF Figeac-Capdenac-Cahors en voie verte. De fait, le déferrement de cette ligne condamnerait irréversiblement sa possible réouverture au trafic ferroviaire. À l'heure où la transition écologique devient incontournable et urgente, où le mécontentement gronde sur l'affaiblissement des revenus d'une grande partie de la population, où la casse des services publics pénalise lourdement les habitants notamment ceux des territoires ruraux, n'est-ce pas un non-sens de se priver d'une infrastructure publique de transport collectif qui peut jouer un rôle déterminant sur le plan social, économique, touristique et environnemental ? Pour notre part, nous pensons que ce serait une grave erreur et qu'au contraire, il convient de réfléchir à la réhabilitation et à la réouverture de cette ligne dont les atouts sont considérables pour le transport des usagers, des touristes et des marchandises (…). Par ailleurs, et alors qu'un incendie a ravagé la gare de Figeac privant les usagers de cette ligne de trains pendant plusieurs semaines, comment ne pas voir que cette ligne pourrait constituer un itinéraire de contournement et de délestage pour la continuité du service voyageurs et marchandises en cas d'incident, d'accident, de travaux entre Capdenac et Brive ?»

A.L.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.