Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Brive - Aurillac : attention danger ! // 2019.03.12

C'est dans un courrier du 4 mars destiné aux parlementaires que deux comités prennent la défense de la ligne ferroviaire Aurillac - Brive. Les comités pluralistes de défense et de promotion des lignes ferroviaires du Cantal ainsi que celui de défense et de développement de la ligne SNCF Aurillac - Bretenoux/Biars - Brive décrivent une «situation très alarmante» qui subit «le désengagement de l'Etat et de la SNCF, entraînant sa détérioration». Ces «défauts d'entretien et de maintenance» ont pour «conséquences directes de nombreuses limitations de vitesse». Ils craignent que «la ligne ferme si aucune décision d'investissement n'est prise à l'horizon 2020-2021». Au croisement des régions Occitanie, Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes, la ligne «fait l'objet de deux contrats de Plan Etat Région». Certaines parties de la ligne sont en travaux comme celle de Brive - St Denis près Martel. En revanche, le projet de rénovation du «parcours St Denis près Martel - Bretenoux/Biars - Lamativie» n'a toujours pas été accepté. «Si  l’État ne le valide pas avant juin 2019, les travaux seront reportés au-delà de 2020», s'inquiètent les comités suite à un entretien avec Jean-Luc Gibelin, vice-président chargé des Transports en Occitanie. Ils redoutent que le «report des travaux entraîne la fermeture de la ligne». Or, «Edouard Philippe, le Premier ministre, avait annoncé qu'il n'y aurait aucune fermeture». Ils s'adressent donc aux parlementaires du Lot pour se saisir de la situation, à savoir les députés Hugette Tiegna et Aurélien Pradié, les sénateurs Angèle Preville et Jean-Claude Requier, ainsi que leurs homologues du Cantal.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.