Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Ils demandent la relaxe de J. Delmas // 2019.06.13

La CGT fait parvenir le communiqué suivant : « Le 28 juin 2018 dans le cadre d’une journée d’action intersyndicale CGT/FO pour l’augmentation des salaires, pensions et l’abrogation des ordonnances qui accentuent la précarité, une distribution de tracts s’était déroulée au péage de Gignac. En plein mois d’août, cinq militants CGT dont Jérôme Delmas, secrétaire général de l’UD CGT du Lot, étaient convoqués à la gendarmerie.
Le 5 novembre 2018, le procureur décidait de poursuites à l’encontre de Jérôme Delmas. Le 10 mai, au tribunal de Cahors, sans audience, ni défense possible, Jérôme Delmas a été condamné par ordonnance pénale à une amende de 500 €, non en tant que secrétaire général mais à titre personnel pour occupation du domaine routier non autorisé et non conforme à sa destination. Cette attaque de l’organisation CGT est une atteinte grave au droit de manifester et à la démocratie Dans un contexte de forte contestation sociale, fiscale et environnementale, le gouvernement répondant aux attentes patronales veut empêcher toute contestation.
La commission exécutive de la CGT réunie le 6 juin 2019, a décidé à l’unanimité de faire opposition à la condamnation du secrétaire générale de l’Union départementale CGT du Lot, et demande sa relaxe immédiate avec l’arrêt de toute poursuite à son encontre ».
Par ailleurs, les organisations syndicales FSU, Soldaires, CFDT, CFE-CGE, FO du Lot soutiennent Jérôme Delmas, dans sa démarche d’opposition à toute condamnation et demandent sa relaxe immédiate par l’arrêt de toute poursuite à son encontre.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.