Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Restructuration de l'hôpital : l'impatience // 2019.07.05

À l'initiative du collectif de défense de l'hôpital de Gramat une réunion publique avait lieu à Gramat le jeudi 27 juin. Une cinquantaine de personnes avaient répondu à cette invitation. Ouvrant la séance le docteur Lydie Lymer, présidente du collectif, a fait allusion aux rencontres avec l'agence régionale de santé (ARS). Elle s'en est dite très déçue, d'autant plus que le changement de direction au sein de l'ARS n'a pas été un facteur favorable. «Ils n'ont que le mot rentabilité en bouche», assure-t-elle. Christine Pontiroli s'est dite soucieuse quant au «maillage sanitaire» et s'est interrogée sur le rôle de Cauvaldor dans le domaine de la santé. Parlant au nom du collectif, Michel Brissaud a regretté le retard pris sur ce dossier. «Pourquoi ont-ils attendu un an pour venir en parler ?» «Il est temps d'agir et de chercher la convergence avec les usagers». Caroline Mey-fau, conseillère départementale, a rappelé qu'une rencontre avec l'ARS à laquelle participaient aussi le maire de Gramat et la députée de la circonscription avait permis de constater que le projet gramatois évolue dans le bon sens. «Les projets suivent leur cours et la restructuration se fera et n'est pas remise en cause. C'est un projet innovant pour Gramat et ce sera quelque chose de bien pour nos aînés. L'ARS regrette toutefois que le projet présenté par le directeur de l'hôpital ne soit pas assez approfondi.» Thierry Chartroux de Cauvaldor précise que la création prochaine d'un conseil économique, social et environnemental au sein de Cauvaldor permettra, parlant d'une seule voix, de porter les projets du domaine de la santé. Plusieurs voix se sont élevées dans la salle pour manifester avec véhémence leur inquiétude sur l'avenir des services publics, qui est le patrimoine de ceux qui n'ont rien.

LaDepeche.fr

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.