Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Cahors. 17 futurs logements locatifs en lieu et place de l'ancienne DREAL démolie // 2019.10.04

À l'angle de la rue Gustave Sindou, les pelles mécaniques n'ont mis que deux jours pour réduire l'ancien immeuble de la DREAL, en un amas de gravats qui a été déjà évacué. La construction d'un nouvel ensemble immobilier par Polygone est sur le point de commencer.

Le détail de l'opération a été donné hier par Jean-Marc Vayssouze sur le site en présence des divers partenaires, la société Polygone, Geneviève Lasfargues pour le Grand cahors, Marie Piqué pour la Région Occitanie ou encore Véronique Chassain pour le Département. À la place du bâtiment sans âme, racheté à l'Etat par la ville, poussera une résidence moderne ouverte sur la ville avec un objectif marqué de diversité sociale. «Nous nous étions engagés à faire revenir des familles dans le centre-ville, comme place Chapou en début de semaine, on est ici dans la phase de concrétisation» expliquait hier le maire de Cahors. Un ensemble immobilier dessiné par le cabinet d'architectes Fontaine avec une façade qui épousera l'angle de la rue, comportera 17 logements locatifs : du type II au nombre de 10 et du type III avec des superficies allant de 59 à 79 m2. Un ascenseur desservira les trois étages et la terrasse collective en toiture, un «roof top» avec une vue exceptionnelle dont bénéficieront les locataires.

Ce ne sera pas la seule originalité de la réalisation : «La résidence sera intergénérationnelle, a précisé la représentante de Polygone. Certains logements seront labellisés Habit Senior Services et d'autres réservés par Action Logement, pour des actifs travaillant dans le secteur privé». Une mixité sociale confortée. L'immeuble comportera des prestations de qualité, ascenseur, contrôle d'accès, local à vélos, volets roulants électriques, loggia ou balcon etc. La situation particulière du chantier a contraint les entreprises à déborder en partie sur la rue. «Mais ce n'est que provisoire «a confirmé le maire.

Selon Polygone, le calendrier prévoit une livraison de l'immeuble à la fin de l'année prochaine.


Le chiffre : 2

millions d'euros > Coût. L'opération bénéficie de prêts de la Caisse des Dépôts et consignations, des aides de l'Etat, du Fonds du plan d'action Cœur de ville, Action Logement, de la Région et du département.

Jean-Michel Fabre

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.