Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Réforme des retraites : 4 700 manifestants et trois rassemblements // 2019.12.18

Dans le Lot, trois rassemblements se sont déroulés à Figeac, Cahors et Biars, et plus modestement à Gourdon. Ils étaient 4 700 en tout. La CFDT et la CFTC étaient dans les rangs.

À Figeac, plus de 2 000 manifestants étaient encore sur le pont contre la réforme des retraites, hier après-midi. Le défilé a une nouvelle fois changé de parcours, empruntant les quais depuis le lycée Champollion puis passant sur le pont Gambetta, avant de revenir en ville par le pont du Pin. En queue de cortège, les militants CFDT en orange fluo étaient bien au rendez-vous de ce 17 décembre de contestation. "C’est le fameux âge pivot de départ à la retraite à 64 ans qui nous a fait basculer, entre autres choses. Concernant la pénibilité notamment, le compte n’y est pas", confiait Corinne Bornes représentante des hospitaliers CFDT. À ses côtés, Bruno, conducteur de train à Capdenac-Gare, délégué CFDT cheminots, précisait qu’il était en grève reconductible depuis le premier jour du mouvement : "Sur le blocage des transports pendant les fêtes, c’est simple : c’est le gouvernement qui nous a mis dans la rue, ce n’est pas nous."

Soignants, cheminots mais aussi beaucoup d’enseignants gonflaient les rangs des manifestants hier, ces derniers se mobilisant fortement avant les vacances de Noël. Plusieurs élus figeacois et des communes environnantes avaient fait le déplacement. Sans oublier les salariés du privé très présents également depuis le début du mouvement. Philippe, représentant CGT au sein de Ratier-Figeac, participait à la 4e manif depuis le 5 décembre : "A Ratier comme ailleurs, on est dans l’incertitude pour nos retraites. On se bat pour que le plus de monde vienne : on voit beaucoup de gens qui débrayent mais qui ne font pas grève la journée entière. C’est difficile en fin d’année." À Cahors, ils étaient 2 500 selon les syndicats, 1 300 selon la police. La CFDT, la CFTC, ainsi que des lycéens se sont joints à ce nouveau rassemblement. "Le fait que les retraites diminuent, c’est aberrant, ça change d’un coup, et on ne sait pas pourquoi", confie Nicolas, lycéen. "Avec le système des points, nous sommes tous perdants", indique Jérôme Delmas, secrétaire départemental de la CGT. "La CFDT veut cette réforme depuis 2010 ; par contre l’âge pivot ce n’est pas possible", déclare Marie Simon, secrétaire départementale de l’union CFDT.

C’est Biars qui avait ouvert le ballet des banderoles et des cortèges, dès hier matin. Environ 200 personnes ont répondu à l’appel des syndicats, distribuant des tracts aux automobilistes sur un axe routier incontournable du nord Lot. Et déjà, la suite de la mobilisation s’organise : l’intersyndicale appelle à un rassemblement samedi à 10 heures sur le parvis de la mairie de Cahors.

A. L., M. M. et D. M.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.