Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Une seule issue : le retrait !

Carole Delga, la présidente de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée était hier au lycée Gaston-Monnerville à Cahors dans le cadre de ses vœux itinérants.

Le pôle maintenance véhicule automobile du lycée Gaston-Monnerville à Cahors est méconnaissable. Les machines performantes ont disparu sous les tapis d’un rouge profond, une estrade, des écrans ont habillé le lieu en salle de cérémonie pour accueillir les vœux de la présidente de région. Hier, en fin de matinée, Carole Delga a fait étape à Cahors pour ses "vœux itinérants", au plus près des territoires, qui ont débuté à Nîmes et Montpellier, avant de passer par Perpignan et Tarbes, le périple se concluant hier soir à Toulouse. Ces vœux décentralisés avaient été lancés l’an dernier, Carole Delga a choisi de poursuivre cette formule en 2020 en faisant étape dans le Lot : "Un département que vous m’avez fait découvrir et aimer" a-t-elle lancé amicalement à Martin Malvy, présent au premier rang des personnalités très nombreuses qui assistaient à son intervention.

Petit rappel de Carole Delga et gros chiffre : "200 M€ ont été investis par la région en faveur de projets lotois depuis 2016 soit 1 137 € par habitant". Le lycée Monnerville comme le soulignera son proviseur Pascal Virlogeux a bénéficié d’un investissement de 1 M€ pour améliorer le cadre de vie des élèves. Un exemple parmi d’autres. La présidente de région évoquera les 500 entreprises soutenues par la région depuis quatre ans, le partenariat avec le Grand Figeac que préside le Lotois Vincent Labarthe, vice-président du conseil régional et avec l’UIMM pour la construction du centre de formation de Cambes, l’aide pour créer à Cahors un campus connecté (il y en a que treize en France dont trois en Occitanie).

Huit TER de plus sur la ligne Toulouse-Cahors

"Nous avons accompagné fortement la création du nouveau cinéma de Cahors à hauteur de 1,20 M€". Et Carole Delga s’étonne : "Je ne comprends pas qu’on puisse contester un équipement culturel en centre-ville, alors qu’on parle de désertification des centres urbains. L’équipement a une vraie programmation avec des films art et essai". Un tacle aux adversaires de campagne du maire sortant de Cahors, Jean-Marc Vayssouze.

Bonne nouvelle pour le ferroviaire, Carole Delga a annoncé une offre de service renforcée avec huit trains supplémentaires sur la ligne Toulouse-Cahors soit vingt trains (TER) par jour en semaine ; deux trains de plus par jour en semaine entre Cahors et Brive et qui desserviront Gourdon et Souillac. Sur les lignes de cars liO Cahors-Monsempron Libos et Cahors-Figeac, un tarif de 2 € sera appliqué dès septembre, 2 € ce sera aussi le prix d’un nouveau service de transport à la demande grâce au partenariat noué avec le Grand Figeac et Cauvaldor.

De bonnes nouvelles aussi pour le maire de Figeac, André Mellinger, présent à Cahors. Les travaux de reconstruction de la gare de Figeac, détruite par un incendie en octobre 2018 vont pouvoir être engagés. Un accord a été trouvé avec la SNCF, la région mobilisera une enveloppe de 1,60 M€.

Jean-Michel Fabre

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.