Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Figeac. Plus de 250 manifestants contre l’expulsion de Kristina // 2020.02.15

Plus de 250 personnes ont manifesté leur colère et leur émotion contre l’expulsion annoncée de personnes installées depuis plusieurs années à Figeac. Un appel a été lancé au préfet du Lot.

"C’est inadmissible, révoltant et inhumain. Nous n’acceptons pas que ces personnes soient renvoyées dans leur pays où elles risquent leur vie". Katia Buscail comme plus de 250 personnes rassemblées hier en fin d’après-midi devant la sous-préfecture de Figeac ont exprimé leur indignation et leur profonde émotion face à l’expulsion redoutée de personnes accueillies depuis plusieurs années à Figeac. Parmi la foule réunie à l’appel de la Cimade, de nombreux représentants d’associations locales, des militants CGT, des gilets jaunes ainsi que beaucoup d’élus de la ville ont tenu à se mobiliser pour montrer leur soutien à une famille originaire d’Albanie citée en exemple. Une délégation emmenée par le maire de Figeac, André Mellinger et son adjointe aux affaires sociales Christiane Sercomanens a été reçue par la sous-préfète de Figeac, Laurence Tur, qui a assuré transmettre les doléances exprimées au nouveau préfet du Lot. Fabrice Marty, PDG de l’Intermarché de Figeacet de Bagnac, faisait partie des personnes reçues par la sous-préfète. Il tenait à témoigner en faveur de la jeune Kristina Hala : "nous avons eu Kristina plusieurs fois en stage, grâce aux conventions signées avec le lycée Champollion où elle fait ses études secondaires. À chaque fois nous nous sommes félicités de ce choix : cette jeune femme exemplaire est polyvalente, efficace, toujours très appréciée des équipes dont elle a fait partie. Je voulais lui proposer une embauche en CDI dès le début d’année, mais nous n’avons pas pu obtenir les autorisations administratives. Alors que cette jeune femme est si bien insérée dans la société figeacoise, et à l’heure où il est si difficile de recruter du personnel, qui plus est performant et motivé comme elle, la décision administrative de renvoyer Kristina en Albanie me semble totalement incompréhensible et contre-productive". Une audience a été demandée au préfet du Lot qui vient de prendre ses fonctions à Cahors.

Audrey Lecomte

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.