Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Municipales à Cahors // 2020.03.03

 

DES MESURES CONCRETES POUR QUE CAHORS DEVIENNE UNE VILLE POPULAIRE, SOLIDAIRE, ECOLOGIQUE

 

La contestation, la protestation, l’indignation contre les politiques austéritaires au service des ultra riches se sont ces trois dernières années multipliées à Cahors : Vote populaire de 2017 (35 % de voix pour les candidats que nous soutenions et aujourd’hui représentés dans notre liste). Colère justifiée et puissante des Gilets jaunes aux ronds points de Cahors et dans les défilés. Mobilisation massive le 5 décembre dernier et continue contre la réforme de la retraite fondée sur le plus envié de nos services publics : la Sécurité Sociale sosutrait pour l’instant à l’avidité des géants du privé (fonds de pensions, Assurances..).

 

La démonstration est faite que Cahors s’est, ces 15 dernières années, appauvrie avec la baisse du pouvoir d’achat des salaires et pensions, le creusement des inégalités, le chômage des jeunes, l’installation de la précarité, la perte de population. Tout y devenu plus cher : l’eau, le foncier, les parkings, les services, les tarifs locaux. Il est grand temps à Cahors de mettre Cap à Gauche.

 

Nous proposons de fabriquer du progrès social et de mener la bifurcation écologique au quotidien  :

 

- Les premiers m3 d’eau gratuits,

- la remunicipalisation de la gestion privée : 1) de la surveillance des parkings et 2) de la distribution de l’eau par la Saur ou la Lyonnaise à plus d’un millier d’abonné•es (pour 50 m3 consommés le m3 d’eau à Lacapelle est de 4 €, à Cahors en régie il est de 2, €) ,

- réouvrir des bains-douches municipaux

- La reconquête et le développement des services publics. Exiger de la SNCF que POLT soit rapidement réhabilité, en nombre de trains, d’arrêts, en vitesse, en confort. Sur 12 destinations Cahors Paris 8 le sont par TGV en correspondance Montauban et Bordeaux, plus chères et sans gain de temps

- Exiger un moratoire sur les fermetures et la baisse des effectifs des services de proximité (écoles et postes d’enseignants, bureaux de poste, services administratifs, EDF, Pompiers

- Révision des tarifs sociaux des services municipaux pour permettre l’accès de tous aux services.

- Référendum d’initiative citoyenne avant toute décision qui impacte fortement les finances de la ville

- L’interdiction des pesticides sur le territoire de la commune.

- Création d’un Centre de santé municipal pour l’accès gratuit aux soins pour tous où le tiers payant est la règle, associé au centre hospitalier

- installer des Conseils de quartiers avec budgets participatifs autonomes,

- créer un poste d’adjoint délégué à la vie démocratique. Revaloriser le poste d’djoint.

- restructurer le cœur de ville : habitat social pour satisfaire les centaines de demandes non satisfaites,

- réhabiliter les logements vacants indignes,

- soutien aux petits commerces et prestataires (mise à disposition de locaux, chèques cadeaux, soutien au bail, comité de commercialisation), pour les PME : création d’un fonds de sécurisation de l’emploi destinés aux investissements vertueux en emplois et formation,

- végétaliser la ville.

- Entreprendre la rénovation thermique des bâtiments communaux,

- Alternative à l’usage de la voiture individuelle, trop polluante et encombrante : piétonniser de nouveaux espaces,

- instaurer une desserte cadencée entre les parkings relais et la ville, augmenter la fréquence des Bus,

- Donner la priorité au vélo en ville : installer une signalétique visible, cohérente pour la pratique sécurisée du vélo. Créer des emplacements de stationnement et d’abris de vélos, une zone 30 km/h , vélorue, prime à l’achat d’un VAE,

- Aménagement de lieux de loisirs inter générationnels en bord du Lot ou/et dans le parc Sauvé, aujourd’hui destiné à une résidence séniors privée, trop éloignée du centre ville.

- Mettre l’artiste au cœur de la ville avec des salles d’exposition, d’expression, de projection, des festivals, (Cinéma ABC) …

- Création de jardins potagers municipaux partagés et fermes urbaines où s’approvisionner pour les cantines scolaires.

- L’allongement de l’espérance de vie étant une vraie chance pour notre société, Offrir à tous les mêmes chances de vivre dans de bonnes conditions en luttant contre l’isolement des ainé.e.s avec Soutien (technique, financier, humain) de la ville au réseau associatif

- Fiscalité : Exiger la restitution des dotations d’Etat « volées » à la ville (6 millions d’€), renégocier les emprunts, gel de la taxe foncière.

- Pas de technotable ni de cumul des mandats : le maire de Cahors ne peut être à la fois président de la communauté Grand Cahors,

- Voierie : renforcer et étendre l’entretien des rues,

- Installer des panneaux d’affichage libre

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.