Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Cahors. Aragon et la chanson au cœur d’une conférence // 2020.03.07

Bernard Vasseur, philosophe, ancien directeur de la Maison Triolet-Aragon au Moulin de Villeneuve, organisait avec le Comité lotois des amis de l’Humanité (crée il y a 120 ans) une conférence sur la rencontre d’Aragon avec la chanson française, le 25 février.

Aragon avait ses attaches dans le Lot ; on peut toujours voir la sépulture de sa maman, enterrée au cimetière de Cahors. Il a autorisé les compositeurs à interpréter ses poèmes dans la chanson, "pour arriver au cœur des gens". Dès l’enfance, il est baigné dans la musique grâce à sa mère. Une éducation dès 5 ans au piano lui donne le goût pour cet art. Ces écrits auront toujours cette musicalité.

Pendant l’occupation, Aragon utilise ses poèmes pour faire passer ses messages de résistant par une double lecture lui permettant de passer la censure de l’époque. Pendant la clandestinité, François Lacolère, son nom de guerre, lui permet d’utiliser "cette poésie de contrebande" afin d’être encore publié.

Rejoint par les frères Marc, Aragon crée la Maison de la Culture. Mise en musique avant les années 50, chantée par les chorales populaires, touchée par le jazz, son œuvre est reprise par plusieurs chanteurs tels que Brassens, Ferré, Ferrat et Claveau. La nouvelle génération n’échappe pas à cet engouement et on peut entendre de jeunes artistes reprendre encore des textes d’Aragon.

Correspondant

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.