Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Cahors: Guillaume Hasson, le kayak extrême lui fait découvrir de nouveaux horizons // 2021.02.05

À 31 ans, Guillaume Hasson, président et moniteur du Canoë-kayak club de Cahors, pratique le kayak extrême depuis des années. Une discipline qui le fait voyager.


En ce mercredi après-midi, Guillaume Hasson s’apprête à effectuer une sortie sur le Lot. Si la rivière qui a entamé sa décrue n’est pas aussi turbulente que la veille, elle est encore bien agitée et ce n’est pas pour déplaire au président et moniteur du Canoë-kayak club de Cahors qui pratique depuis de nombreuses années le kayak extrême. « On va aller à la chaussée située près du moulin de Coty, le rouleau devrait être sympa » dit-il tout sourire.

Un entraînement<br />
                    quotidien pour Guillaume Hasson.
Un entraînement quotidien pour Guillaume Hasson. DDM - FRANCK GRISWARD

Né à Cahors il y a 31 ans, Guillaume Hasson a commencé le kayak à l’âge de 10 ans et pagaie depuis plus deux décennies sous la bannière du club cadurcien. Le Cadurcien a d’abord été spécialisé en kayak de descente en eaux vives, « une discipline où j’ai été plusieurs fois champion Midi-Pyrénées, 5e du championnat de France, 4e de la  Coupe de France et 4e aux sélections pour les mondiaux juniors » précise-t-il. Il a ensuite bifurqué vers le kayak extrême. « J’ai toujours voulu repousser mes limites, aller plus vite. En kayak extrême il faut sans cesse s’adapter, c’est ce qui est magique ».

Au pied des chutes Victoria, "un rêve de gosse"

Guillaume Hasson est engagé en compétition sur la scène internationale. « J’ai pris part à plusieurs championnats du monde et j’ai l’ambition d’y participer de nouveau cette année fin juillet en Norvège » annonce le Cadurcien. Il a aussi mis à profit ses qualités de kayakiste pour découvrir de nouveaux horizons.

« À partir du moment où j’ai commencé le kayak extrême, j’ai commencé à voyager », confirme-t-il. « J’avais un rêve, notamment, et je l’ai accompli.  En décembre 2018, je suis allé naviguer sur le fleuve Zambeze au pied des chutes Victoria. C’était merveilleux, un rêve de gosse et ça restera un souvenir fantastique ! ».

Entraînement quotidien

Guillaume Hasson (à<br />
                    gauche) avec Jonathan Reynaud, un moniteur du club<br />
                    cadurcien de canoë-kayak.
Guillaume Hasson (à gauche) avec Jonathan Reynaud, un moniteur du club cadurcien de canoë-kayak. DDM - FRANCK GRISWARD

Ce goût pour le voyage et les découvertes, cet amoureux de la vie et de la nature le cultive depuis des années. « Je suis allé plusieurs fois au Portugal et je vais presque tous les ans en Norvège où on navigue dans de magnifiques rivières qui se jettent dans les fjords. Je ne me suis jamais senti aussi vivant que dans les canyons norvégiens. À ce moment-là, on sent à quel point la nature est puissante et qu’on est peu de chose.  »

S’il reconnaît qu’il se sent bien « dans la nature au milieu de l’eau », le kayakiste cadurcien sait aussi que pour profiter pleinement de tous ces moments « il faut s’entraîner quotidiennement. Pour aller naviguer dans ces rivières, on est obligé d’être bien préparé, d’être en forme » affirme Guillaume Hasson. 

 

"Pas assez d'une vie pour faire tout ce que je veux faire"

Avec la crise sanitaire, le président du Canoë-kayak club de Cahors a dû mettre depuis quelques mois ses voyages entre parenthèses. « Nous devions faire une sortie en Corse l’an dernier et nous n’avons pas pu y aller », regrette-t-il.

Mais il garde des projets plein la tête. « On doit aller au Portugal cette année et je sais que je retournerai en Norvège, mais ce que j’aimerais c’est aller naviguer sur des rivières d’Amérique du Sud, dans la Cordillère des Andes, ce serait magique », imagine le Cadurcien qui conclut « Je n’aurai pas assez d’une vie pour faire tout ce que je veux faire ! ».



Franck Grisward

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Cahors: Guillaume Hasson, le kayak extrême lui fait découvrir de nouveaux horizons // 2021.02.05

le 05 février 2021

A voir aussi