Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Élections départementales dans le Lot : trois binômes confrontés à la désertification médicale sur le canton de Luzech // 2021.06.10

Les 20 et 27 juin se dérouleront les élections départementales. Plus de 136 000 électeurs sont attendus aux urnes. Dans le cadre de cette campagne, La Dépêche du Midi vous propose plusieurs pages spéciales consacrées à ce scrutin dans les 17 cantons lotois. Celui de Luzech est le 13e de la série.


La continuité ou la rupture radicale ? C’est la question posée aux habitants du canton de Luzech ces 20 et 27 mai. Face au binôme sortant constitué de Marc Gastal, élu dès 2011 et réélu en 2015 après la réforme territoriale, et de Maryse Maury, c’est le grand écart. D’un côté Elisabeth Ackermann et Maurice Segouffin, tous deux encartés PCF. De l’autre Muriel Abriac et Michel Aussel-Lagarde qui défendent les couleurs du RN. Avec cet affrontement, le PCF espère bien revenir dans l’hémicycle départemental qu’il a quitté depuis plus de trente ans pour « réanimer la démocratie ». Quant au RN, arrivé en troisième position en 2015, il brigue au moins un ballottage au premier tour, comptant notamment sur l’électorat de droite très présent autour de Montcuq-en-Quercy-Blanc.

C’est sur la question de la santé que les attentent risquent de converger, et notamment sur celle de la désertification médicale. Si le problème est récurrent dans tous les départements ruraux, il est particulièrement prégnant dans le canton de Luzech. Pour l’heure, sur cette zone, les habitants disposent d’un pôle de santé à Douelle créé en 2019 et d’une maison de santé à Sauzet inaugurée en 2016. Il existe également une maison médicale à Luzech, mais pour beaucoup de patients du canton, il faut se déplacer jusqu’à la maison de santé de Prayssac pour espérer des soins.

Des freins à l'installation de nouveaux médecins

« C’est un sujet auquel le département s’est attaqué il y a trois ans. Le but est d’attirer les jeunes générations de médecins, qui ne veulent plus avoir les mêmes conditions de travail que les anciens médecins de campagne », avance Marc Gastal. Un sujet sur lequel sa colistière Maryse Maury, actuelle vice-présidente chargée des personnes âgées et handicapées, sera attendue au tournant par les électeurs.

Ancienne cadre de santé, Muriel Abriac a également fait de la santé son cheval de bataille. La candidate du RN souhaiterait notamment que le département salarie plus de médecins. Dans le canton, plusieurs éléments agissent comme des freins à l’installation de nouveaux médecins, à commencer par le manque de généralistes pouvant être maîtres de stage auprès des internes, la question de l’hébergement ou encore celle de l’emploi du conjoint.

L’enjeu de l’agriculture

Situé dans la vallée de Cahors, Luzech fait partie des cantons les plus agricoles du Lot. Les 20 et 27 juin, les agriculteurs et notamment les viticulteurs seront nombreux à aller voter. Un véritable enjeu électoral pour les candidats, notamment après des épisodes de gel qui vont grandement impacter les récoltes de raisin. Pour autant, les binômes, qui se réclament tous d’une proximité au terrain, surfent sur la même vague environnementale. D’autant plus que depuis quelques années, les projets de truffières et de production arboricole prennent de l’ampleur. « Il faut que les agriculteurs prennent une orientation bio et que le département les aide à la faire. Certains ont commencé, il faut poursuivre », assure Elisabeth Ackermann. Là encore, l’objectif est de faire rester, voire venir, de nouvelles générations dans un canton à la population vieillissante.

En cela, le binôme sortant pourra peut-être compter sur les investissements du département lors de ce mandat pour le mettre en valeur. À commencer par la construction du nouveau collège à Luzech, ce qui a permis notamment d’augmenter les effectifs d’élèves. Le coût du projet s’est élevé à 14 millions d’€. Le cofinancement d’un multiple rural à Caillac et l’agrandissement de l’école maternelle à Montcuq, via le Fonds d’aide pour les solidarités territoriales, pourraient également agir en ce sens.


Repères

Population. Le canton de Luzech compte 10 395 habitants, répartis sur 17 communes : Albas, Anglars-Juillac, Bélaye, Caillac, Cambayrac, Carnac-Rouffiac, Castelfranc, Douelle, Luzech, Montcuq-en-Quercy-Blanc, Montlauzun, Parnac, Lendou-en-Quercy, Barguelonne-en-Quercy, Saint-Vincent-Rive-d’Olt, Sauzet et Villesèque.



Solidarité. Dans ce canton, 250 personnes bénéficient du RSA (Revenu de solidarité active), 308 personnes bénéficient de l’APA (Allocation personnes âgées) et 73 personnes bénéficient de la PCH (Prestation de compensation du handicap).



Éducation. Il existe deux collèges publics sur le canton de Luzech. Le premier situé à Luzech comptait 332 élèves à la rentrée 2020. Son restaurant scolaire fournit des repas aux écoles de Luzech et d’Albas. Le second, à Montcuq-en - Quercy-Blanc, recensait 107 élèves à la rentrée 2020. Son restaurant scolaire fournit des repas aux écoles de Montcuq et Bagat.



Services. Le département gère plusieurs sites sur le canton de Luzech : les antennes de la maison des solidarités départementales à Luzech et Montcuq, l’espace personnes âgées à Luzech, les centres d’exploitation des routes à Luzech et Montcuq ainsi que huit bibliothèques desservies par la bibliothèque départementale. Par ailleurs, le canton compte 293 km de routes départementales.

 

 

Les candidats

 

Marc Gastal

67 ans, retraité du secteur éducatif, majorité départementale, divers gauche.

Remplaçant : Jean-Pierre Alaux

Maryse Maury

70 ans, retraitée de la fonction publique hospitalière, majorité départementale, PRG.

Remplaçant : Arianne Reche

 

Marc Gastal
Marc Gastal DR

 

Maryse Maury
Maryse Maury





Muriel Abriac

65 ans, présidente fondatrice d’une fondation de protection d’animaux, ancienne cadre de santé en Ehpad et en hôpital à la retraite. Remplaçant : Klélia Melia

Michel Aussel Lagarde

68 ans, ouvrier d’usine à la retraite.

Remplaçant : Jean-François Belmondo

Muriel Abriac
Muriel Abriac

 

 

 

 

Michel Aussel Lagarde
Michel Aussel Lagarde

 

Maurice Segouffin

67 ans, retraité cheminot, conseiller municipal Caillac, PCF.

Remplaçant : Béatrice Balous 

Élisabeth Ackermann

71 ans, retraitée de la fonction publique territoriale, PCF.

Remplaçant : Yves Vessio

 

Maurice Segouffin
Maurice Segouffin



 

Élisabeth Ackermann
Élisabeth Ackermann

 

 

 

 

 

 


 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.