Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Le conflit semble inextricable entre les facteurs de Gramat et La Poste // 2021.08.04

Des avancées et un point d'achoppement, c'est ce qui ressort des réponses faites au médiateur nommé par le Préfet du Lot. Dans le conflit social qui oppose les postiers de Gramat à leur direction, celle-ci a fait savoir aujourd'hui : " La Poste a pris acte du rapport rendu par le médiateur de la république le 27 juillet dernier au sujet de la grève de plusieurs facteurs de Gramat. Elle a fait parvenir sa réponse, par écrit, dans les délais imposés par la réglementation. La Poste accepte 16 des 17 propositions formulées par le médiateur. Elle fait ainsi le choix d’accepter toutes les propositions concernant l’organisation et l’activité des postiers". Et de préciser : "La Poste, par ce dialogue social, espère une reprise du travail rapide dans l’intérêt des clients et des postiers".

Le paiement des jours de grève divise

Si 16 des 17 propositions sont validées,  il en est une qui selon l'entreprise nécessite de reprendre le dialogue. " Nous sollicitons le médiateur pour poursuivre les discussions concernant le paiement des jours de grève". 









 

Les grévistes sont à l'initiative de la demande<br />
                    de médiation sociale.

Les grévistes sont à l'initiative de la demande de médiation sociale.

Pour les représentants syndicaux de la CGT46, le discours est à l'opposé et dans un communiqué adressé à la presse ce jour ils indiquent : " La direction de la Poste a refusé les recommandations du médiateur, prolongeant ainsi le conflit et la grève pour nos camarades postiers de Gramat. Dans son courrier au médiateur, elle demande des modifications sur des points qu’elle avait acceptés en séance et refuse le paiement des 50% des jours de grève, restant sur 7 jours.  Alors que les grévistes ont fait des concessions, notamment sur la mise en place de la réorganisation contre le paiement des jours de grève !"

Rappelons qu'une partie des agents de La Poste à Gramat se sont mis en grève le 27 mai dernier.

Une grève qui dure et une nouvelle mobilisation de soutien le 10 août

Ce dossier semble à l'évidence inextricable, d'autant que les représentants syndicaux appellent de nouveau à une mobilisation de soutien le jour de la convocation de "leur "camarade Virginie Long, mardi 10 août à 15 heures, à la gendarmerie de Gramat comme  témoin et en tant que responsable CGT, suite à des plaintes déposées.

La Poste confirme en effet avoir porté plainte contre X suite à une mobilisation ayant occasionné des dégradations matérielles : "La gendarmerie  enquête, nous n'avons pas à commenter cette procédure".

Ce soir, un nouvel échange avec le médiateur était acté, ce vendredi 6 août, qui réunira les deux parties. La Poste a déjà fait savoir qu'elle y participerait.



 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.