Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Dans le Lot, les syndicats déjà en ordre de marche pour la manifestation du 5 octobre // 2021.09.28

L’intersyndicale bat le rappel des troupes, pour mobiliser le plus grand nombre de Lotois, le mardi 5 octobre. Ce jour-là, répondant à l’appel national à la grève, trois rassemblements sont prévus, à 11 h 30 à Biars, place G. Moreau, et à 14 h 30, à Cahors, place Mitterrand et à Figeac, parking du lycée Champollion.

CGT, FSU, FO, Sud Solidaires, FGR-Retraités de la fonction publique, le Modef, la Confédération paysanne et les étudiants et lycéens lotois font front commun pour les salaires, l’emploi, les retraites, les minima sociaux et les conditions d’études des jeunes. C’est ce qu’ils ont avancé lors d’un point presse à la Bourse du travail, ce matin, à Cahors.

Jérôme Delmas pour la CGT46 dénonçait : « l’accélération de la politique libérale du gouvernement et le recul social qu’elle engendre ». Évoquant tous ces métiers essentiels et en première ligne, il constatait l’absence de la reconnaissance par le salaire et la prise en compte de la pénibilité, notamment. Dans le collimateur aussi, la précarisation de l’emploi, la réforme de l’Assurance chômage.

Pour Patrick Delfau, de FO : « Ce qui est gênant ce sont ces millions distribués à certains quand d’autres tirent la langue. C’est sûr les gens sont prêts à bouger »

Ce dont ne doute pas non plus Isabelle Conte qui a pris la parole pour Sud-Solidaires. « Il n’y a eu aucune conséquence tirée de cette crise. Dans les budgets, il n’y a rien pour les hôpitaux, rien pour les écoles. Il est temps d’avoir une réflexion sur le monde de demain, notre façon de consommer, de produire, d’appréhender l’écologie, etc. »

Pour sa collègue du Snes-FSU, Anne-Marie Bonhomme : "Les conditions de travail dans l’éducation sont difficiles et aucune mesure sérieuse n’a été prise pour soutenir les élèves. Les jeunes enseignants sont sous payés et sur de l’emploi précaire. Comment une grande puissance comme la France, n’est-elle pas capable de miser sur l’enseignement ? ».

Enfin, pour le dossier délicat des pensions et des retraites, c’est Alain Millard, de la CGT, qui est intervenu, notant : « Une hausse des énergies et des produits courants qui impacte les actifs comme les retraités. Pour ces derniers, insistait-il, l'augmentation de la retraite n'a été que de + 0.4 %, +1 % avec la complémentaire, soit 3,40 € par mois ».

Autant de raisons pour lesquelles les syndicats espèrent une forte mobilisation le 5 octobre.

Laetitia Bertoni

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.