Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 

L'agenda



 
 
 

Nouvelle carte cantonale : le PC râle ( Dépêche du Midi )

Le Parti communiste n'est pas content. Son secrétaire départemental, Gérard Iragnes, ne comprend pas que sa formation n'ait pas été consultée par le préfet au sujet du redécoupage cantonal.

On sait qu'en vue des élections de mars 2015, le Lot doit passer de 31 à 17 cantons. Le PS, le PRG et l'UMP ont été invités à donner leur avis. La procédure est en cours. «Je suis très étonné que ces trois partis politiques soient les seuls à figurer sur votre agenda, indique Gérard Iragnes, en visant le préfet qui vient de prendre ses fonctions. Vous semblez méconnaître gravement la réalité de ce département qui voit, à toutes les consultations électorales, le parti présenter des candidats et le seul bien souvent dans tous les cantons comme ce fut le cas en 2011».

Gérard Iragnes argumente : «Je vous informe que le PC, avant 2011, et depuis sous la bannière du Front de gauche, réalise des scores qui dépassent toujours les 10 % et ont frôlé les 15 % en moyenne en 2011 dans les seize cantons du Lot. Au scrutin proportionnel, oublié une fois de plus dans la réforme, le Front de gauche aurait au moins quatre représentants au conseil général. Ce n'est pas parce que le PCF dénonce le redécoupage des cantons tel qu'il est en train de se tramer en toute opacité, au profit du pouvoir en place, qu'il faut l'occulter. On ne peut pas réduire le pouvoir du peuple comme on le voit venir sans qu'il en soit informé. La France n'a pas besoin d'un scandale démocratique de plus». Il semble que Gérard Iragnes se soit emballé un peu vite, si l'on en croit Christophe Saint-Sulpice, directeur de cabinet du préfet du Lot : «Il n'y a aucun souci avec le PC. Toutes les propositions sont les bienvenues. Je vais prendre contact avec eux».

Les propositions seront ensuite remontées jusqu'au ministère de l'Intérieur, la nouvelle carte étant attendue avant la fin de l'année en cours, les élections départementales se déroulant en mars 2015. On n'a pas fini d'en entendre parler… L.B.

 

Source : La Dépêche.fr

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.