Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Retraités : ils se battent pour «une vie décente» - 2016.06.07

Les retraités se rebiffent face à une situation sociale qu'ils ne peuvent plus admettre. Les seniors en quête d'un travail s'inscrivent dans le même élan de contestation en considérant que l'emploi, pour eux, reste et demeure encore une denrée trop rare dans le Lot. «Poudre aux yeux», lancent-ils même lorsque les organismes chargés de les aider leur promettent monts et merveilles avec peu de succès à l'arrivée. Pour les retraités, quatre organisations syndicales (la CGT, FO, FUS et FGR-FP 46) accentuent leur contestation. Les représentants de ces syndicats seront reçus mercredi à 11 heures par le directeur de cabinet de la préfète du Lot, à Cahors, pour faire entendre et comprendre leur colère.

«Nous n'avons plus de patron, mais un certain nombre de revendications. Le gouvernement annonce que la relance est de retour et que l'économie va mieux. Les retraités n'en voient pourtant aucun effet. Leur niveau de vie est en baisse constante», tempête Philippe Miquel, représentant de la CGT. De son côté, Yves Mespoulhé, qui s'exprime au nom des retraités de la fonction publique (syndicat FGR-FP 46), rappelle que «les revenus des retraités et leur pouvoir d'achat diminuent depuis trente mois. Le 0,1 % d'augmentation accordé est une véritable insulte. Les femmes représentent 89 % des retraités. Ce sont elles qui perçoivent les retraites les plus basses», dit-il. Les retraités attendent une véritable réforme fiscale plus juste sur la prise en charge de la perte d'autonomie. De nombreux retraités vivent sous le seuil de pauvreté. «Certains n'ont plus les moyens de se soigner», déplore Yves Mespoulhé soucieux que la préfète prenne conscience de cette situation «en nette aggravation».

J.-L.G.

La Dépêche du Midi

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.