Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

La CGT tire la sonnette d'alarme pour le POLT - 2016.12.02

Rassemblement samedi 3 décembre à10h30 en gare de Capdenac pour sauver le train de nuit Paris-Rodez. Les communistes en seront !

La gare de Capdenac-Gare devrait accueillir la foule des grands jours, ce samedi, à partir de 10 h 30. Les syndicats cheminots du secteur CGT Nord du Lot (Biars), CGT quart Nord-Est Midi-Pyrénées (Capdenac-Gare) ou encore la CGT Rodez et celle de Millau appellent à un grand rassemblement des personnels, des usagers et des élus. Dans le même temps, ils font circuler une pétition pour «Défendre la desserte ferroviaire de ces territoires et dire non à la suppression du train de nuit Paris-Rodez».

C'est là l'axe principal de leurs revendications. «Contrairement à ce qui a été annoncé cet été par le gouvernement, à savoir le maintien du train de nuit au nom de l'isolement de nos territoires et face à l'absence d'offre alternative suffisante, dès le mois de décembre les premières dégradations vont survenir, dans un contexte global de réduction de l'offre des trains», expliquent-ils dans un communiqué, listant la suppression d'un des quatre wagons du train, le retrait de la voiture «service», la perte de 42 couchettes.

«Un changement de 9 minutes sur les arrivées à Rodez va aussi mettre en péril les correspondances vers Millau et Carmaux/Albi», dit la CGT qui selon ses informations annonce à compter de mi-2017 des travaux sur l'axe POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) qui serait fermé toutes les nuits sur les deux voies, et les trains renvoyés vers Toulouse et Bordeaux : «C'est une ineptie, nous assurent les syndicalistes du bassin Lot-Aveyron, il n'y aura plus de train direct pour Paris, entre les gares de Rodez et Brive. Saint-Denis-les-Martel, Rocamadour-Padirac, mais aussi Gramat, Assier, Figeac et Capdenac seront impactés dans le Lot. Comme ces travaux doivent durer deux à trois ans, nous craignons que ce train ne soit jamais remis», insiste Jacques Montal, cheminot et membre de l'Association de défense de la gare d'Assier et de promotion du rail.

La CGT propose une alternative de circulation, non plus via Toulouse et Bordeaux, mais depuis Brive via Périgueux qu'elle a soumis à la direction de la SNCF, au conseil régional, aux élus et au préfet de région.


Pour moderniser la ligne POLT

«À partir de septembre 2017, SNCF- Réseau va engager d'importants travaux de modernisation et de sécurisation de cette ligne POLT. Ces travaux seront réalisés de nuit, afin de perturber le moins possible le transport des voyageurs. Ils se feront sur l'ensemble de la ligne et aucune circulation ne sera possible», a indiqué la SNCF, hier soir. «Actuellement, nous étudions tous les scénarios possibles pour assurer la desserte des territoires. Aucune décision n'a été prise, l'État aura en mains les différentes options et décidera du choix à retenir», explique la SNCF. Le groupe SNCF et l'État engageront 1,5 milliard de travaux d'ici 2025 sur les 700 km de cette ligne.

Lae. B.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.