Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Le PCF du Lot fait sa rentrée contre la réforme des retraites // 2023.01.17

La fédération du Parti communiste du Lot faisait sa rentrée politique le 13 janvier avec le débat sur le travail, les salaires, la formation et la retraite animé par Fréderic Boccara, membre de l’exécutif national du PCF.


L'année 2023 s'annonce mouvementée pour le PCF. Pour Christophe Vialaret, secrétaire départemental, deux grands défis sont à relever cette année : le défi énergétique et, sans surprise, les retraites. "On voit les conséquences de l'ouverture à la concurrence des fournisseurs d'énergie sous Sarkozy : les factures explosent ! Il nous faut retrouver une réelle maîtrise de l'énergie avec une entreprise publique et une baisse de la TVA à 5 %" propose-t-il. Comme toute la gauche française, le PCF dénonce la nouvelle réforme des retraites, la fédération lotoise soutient les prochaines mobilisations syndicales le 19 janvier à Cahors et Figeac. "Une véritable régression sociale. On demande un référendum sur la question, plus démocratique" souligne le responsable politique.

15 actions pour l'emploi

Pour sa rentrée, le PCF lotois a accueilli Fréderic Bocarra, responsable de la commission Economie et membre de l’exécutif national du parti. Marie Piqué, vice-présidente à la Région en charge des solidarités, services publics et vie associative, l'a accueilli et a, elle aussi, décrié la réforme des retraites et "ce stress permanent sur l'emploi qui se ressent ensuite sur la santé". "Au niveau régional, on mène un travail de fond sur l'emploi avec un pacte qui propose 15 actions phares qu'on veut décliner dans les territoires. J'ai aussi un mot pour la formation des jeunes qui s'orientent vers l'agriculture, des métiers d'avenir et nécessaires mais un système à bout de souffle toujours dépendant du capitalisme."

Le responsable national, Frédéric Bocarra est venu animer un débat sur le travail, les salaires, la formation et la retraite. Reprenant un à un les arguments du gouvernement pour faire passer sa réforme, Frédéric Boccara les a démantelés. "On dit 1 200 euros de pension minimum mais en réalité c'est en brut, ce sera seulement 1 50 euros net, et on divise les gens sur cette question ! Le vrai sujet est comment créer de l'emploi pour les six millions de chômeurs ? Des emplois qui auraient créé des richesses pour payer les retraites ! 48 % des présidents d'association sont retraités mais si on décale l’âge de la retraite il y aura moins d'engagement" insiste-t-il. Pour lui, il faut repenser le monde de l'entreprise, les amener à développer les formations et les passages de relais intergénérationnels.

Des solutions pour financer les retraites

Le PCF propose donc d'autres solutions pour financer les retraites : une nouvelle cotisation sur les revenus financiers des entreprises, les dividendes ; créer une surcotisation pour les entreprises qui démolissent l'emploi ; proposer des présalaires pour les métiers en tension lorsque les gens sont encore en formation. "100 000 prérecrutements dans l'hôpital, ça pourrait être efficace. Il faut entrer dans une autre relation avec les entreprises en les emmenant vers le progrès social" a terminé Frédéric Boccara.



 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le PCF du Lot fait sa rentrée contre la réforme des retraites // 2023.01.17

le 20 janvier 2023

    A voir aussi