Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Législatives : Le Front de gauche plus mobilisé que jamais - 2017 06 06

Les candidats et les militants sont sur tous les fronts.

Fanny Beggiato et Yves Quintal sur la 1ère circonscription, et Christian Ribeyrotte et Marie Piqué sur la seconde. Les candidats du Front de gauche et les militants se démultiplient à quelques jours du 1er tour des législatives. Serge Laybros, secrétaire départemental du PC, fait le point : « Le 1er juin, on avait invité, à Cahors, Serge Regourd, conseiller régional Nouveau Monde en commun. Le débat a été de qualité. Il nous reste 3 réunions publiques avec une clôture le vendredi 9 juin à Figeac, salle Balène, avec l’intervention de Frédéric Boccara, dirigeant du PCF et économiste. Nous sommes présents sur les marchés, aux portes des entreprises… On active nos réseaux pour que les résultats des candidats Front de gauche soient le plus haut possible. Il est difficile aujourd’hui de faire un pronostic. Je ne m’y aventurerai pas. Je suis satisfait de la campagne de nos candidats et notamment de Fanny Beggiato, la benjamine des élections. »

> L’agenda

Mercredi 7 juin, à 18 h à Gramat, salle des fêtes

Jeudi 8 juin, à 18 h; à Limogne-en-Quercy, salle des associations

Vendredi 9 juin, à 18 h, à Figeac, salle Balène

> Le comité lotois des Amis de l’Huma, organise, à 20 h, le jeudi 15 juin à Cahors en partenariat avec le Cinéma Le Quercy,  la projection du film « Un Paese di Calabria ». Il s’agit d’un documentaire signé Shu Aiello et Catherine Catella qui raconte à plusieurs voix la vie de Riace, un village du sud de l’Italie, devenue depuis plusieurs décennies un havre de paix pour les réfugiés à qui il doit sa renaissance grâce à l’arrivée de ces nouveaux visages, nouveaux travailleurs, nouveaux enfants. Une réponse imparable à ceux qui prônent la haine, le racisme et la ségrégation. Et un moment rare de fraternité humaine. »

> Gérard Iragnes, ancien adjoint de Cahors, ex conseiller régional, militant communiste, communique : « Ils ont été clairvoyants ces électeur(rice)s qui ont relégué, le 23 avril, Marine Le Pen à la 4ème place avec 16 % des voix, le plus mauvais score FN d’Occitanie. Ce qui prouve qu’ils n’ont pas oublié le passé. Sur cette terre  bienveillante et raffinée mais meurtrie du Quercy, ils ont le souvenir, des exactions pétainistes et fascistes commises par un régime dont le FN, malgré la tenue de camouflage, est l’héritier. Dans le même temps, en tout cas ici, ils ont qualifié pour le second tour des présidentielles, le  candidat que soutenait le PCF, Jean-Luc Mélenchon, avec plus de 23 % de voix. C’est un formidable résultat. Enfin, le 23 avril, ils sont un tiers, en additionnant les voix des candidats de la transformation, à avoir voté pour des changements sociaux et politiques profonds,  ce qui place la vraie gauche largement devant Emmanuel Macron, candidat des milieux financiers, à 26 %. Un tiers donc à souhaiter une gauche totalement renouvelée, disqualifiant ces élu(e)s qui clament des  idées  généreuses  tout  en  faisant  des calculs  égoïstes. Comment oublier que 5 ans durant, avec  toutes les cartes en main, ils ont laissé le département dans la lointaine périphérie de la prospérité ?  Dans ces conditions, avec une droite en grande difficulté, 16 % des voix au 1er tour et une gauche gouvernementale en piteux état, on pouvait raisonnablement s’attendre, notamment sous la contrainte du code électoral et ses 12,5 % d’inscrits pour figurer au second tour des législatives, à un rapprochement bénéfique pour tous, sous une bannière commune, de cette gauche de transformation. Les dirigeants de France insoumise, peut-être dans l’ivresse électorale, ont jugé que la priorité devait être l’installation de leur propre force. C’est un calcul dangereux qui va probablement priver ces milliers d’électrices et d’électeurs qui ne veulent plus de députés godillots, d’une possible représentation élective. Un gâchis impardonnable mais aussi un défi que vont relever les candidat(e)s du Front de Gauche dans le Lot, qui défendront le monde du travail, qui travailleront sans relâche à unir les forces populaires face aux forces coalisées du libéralisme, qui seront des remparts intraitables face au Front national. »

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.