Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

1 400 fonctionnaires en colère dans la rue - 2017.10.11

L'ensemble des syndicats de la fonction publique a manifesté hier après-midi à Cahors et Figeac. Tous ont unanimement dénoncé la mise à mort du statut de la fonction publique.

Ils étaient 800 à Cahors selon les manifestants, 550 selon la police et 600 à Figeac selon les manifestants, 400 selon les autorités.

Vent debout, le cortège long le boulevard, emprunte la rue Wilson, se pose devant l'hôpital, la préfecture où une délégation a été reçue à Cahors. À Figeac, les manifestants se sont rendus devant la permanence de la députée et devant la sous-préfecture. «Je veux payer l'ISF» ou bien «moins + moins = moins» pouvait-on lire sur des banderoles. «La nouvelle réforme engagée par le gouvernement Macron sonne le glas des services publics pour tous. Nous exigeons le maintien d'un service public de qualité avec des fonctionnaires et des agents publics en nombre suffisants pour aider nos concitoyens dans leurs démarches administratives» remarque Patrick Delfeau, secrétaire général de l'union départementale FO du Lot. Titularisations des contrats aidés, arrêt des réformes, état, territoriale et hospitalière, défense du statut général des fonctionnaires et des statuts particuliers figurent au rang des revendications. «Jamais aucune profession n'avait été autant méprisée par trois présidents successifs qui ont gelé durablement la valeur du point d'indice et ainsi organisé la baisse du pouvoir d'achat des agents publics et assimilés» lance à son tour Jérôme Delmas, secrétaire général de la CGT du Lot. L'organisation syndicale, par ailleurs, revendique la suppression du jour de carence. Enfin, «hier, observait Christine Laverdet, secrétaire départementale UNSA, 32 % des enseignants étaient en grève dans le premier degré».

M.M.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.