Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

TEPLG rallie les lycéens à la défense du rail - 2018.03.20

Vendredi 16 mars, l'association Tous ensemble pour les gares (TEPLG), de nombreux élus locaux et régionaux et une présence massive d'habitants, se sont retrouvés en gare de Gourdon pour soutenir la première résistance publique TEPLG 2018. Un rassemblement citoyen pour la récupération et la conservation des services du rail sur Gourdon, Souillac et la ligne POLT.

Les récentes décisions gouvernementales sur le rail français, largement commentées par les médias, ont conforté les dix ans de revendications et d'actions incessantes de TEPLG, ce qui a incité les habitants du Gourdonnais à se mobiliser à leur tour, leur nombre aux résistances de TEPLG ne cessant de croître.

Suite à l'absence de cars en remplacement des trains manquants (du fait de travaux imprévisibles dans le secteur de Caussade), la présidente de TEPLG, Georgette Laporte, a fait état de son intervention, le 4 mars, auprès de la SNCF qui l'a dirigée vers le service alerte. Sa demande a été considérée pour Gourdon et Souillac puisque le soir même, les cars étaient au rendez-vous. Elle a aussi porté à leur connaissance que les trains sur la ligne Brive-Cahors pouvaient circuler depuis vendredi 9 mars, deux trains supplémentaires Paris-Cahors aller et retour ont été remis en service. «Le dialogue rapporte», a commenté la présidente de TEPLG.

Les étudiants gourdonnais se rallient aux côtés de TEPLG. Nicolas Bettini, représentant le Conseil de la vie lycéenne de la cité scolaire Léo-Ferré, porte-parole de 800 lycéens, est intervenu pour expliquer que les élèves sans carte de crédit ne peuvent acheter leur billet, ce qui débouche parfois sur une amende. Aussi, la décision du Conseil de convenir d'un rendez-vous avec le responsable régional du transport. Les lycéens veulent faire entendre que la perte des trains en gare de Gourdon représente pour eux un frein aux études et à l'accès au travail.

Une cliente a fait le récit d'un voyage épique, les horaires des trains et des cars-relais annoncés étant complètement faux. Ces erreurs lui ont coûté des tracas et une journée de perdue.

Le président départemental, Jean-Noël Boisseleau, vice-président de Urgence ligne Polt, et Georgette Laporte, vont établir la grille horaire des trains grandes lignes et apporter leurs revendications ce mercredi 21 mars à la gare de Lyon au directeur des incidents de la SNCF.

La Dépêche du Midi

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.