Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Mise en place d'un comité de vigilance ferroviaire // 2019.03.13

Dans le contexte de l’après réforme de 2018 imposée par le gouvernement, les usagers et cheminots constatent jour après jour ses conséquences : fermetures de lignes de desserte fine du territoire, réduction des horaires d’ouverture des gares, suppression des contrôleurs dans certains trains…Des menaces sérieuses planent sur le service public ferroviaire. Aussi, le vendredi 15 février 2019 s’est tenue une réunion à l’initiative du Secteur CGT des cheminots de la région de Toulouse avec des associations d’usagers et plusieurs partis politiques.

Suite au débat riche, le constat est unanime : nous devons unir nos forces afin de mettre sous vigilance le service public ferroviaire. Aussi, face aux attaques grandissantes contre le service public ferroviaire, l’ensemble des acteurs de ce jour : le Secteur CGT Cheminots de Toulouse, le Parti Communiste, le Parti Socialiste, la France Insoumise, Ensemble, le PCF Comminges, le Partis de Gauche 81, Génération.s, le PCF 46, l’Association CDRIC (Coordination pour la Défense du Rail et de l’Intermodalité en
Comminges/Barousse) et, l’Association pour la réouverture de la ligne ferroviaire Cahors/Capdenac/Figeac, ont décidé de se réunir au sein d’un comité de vigilance ferroviaire sur le périmètre de l’ancienne région Midi-Pyrénées.

Ce comité de vigilance aura notamment pour rôle, dans les semaines et mois à venir de :
➢ Recenser tous les reculs du service public ferroviaire : (fermetures de lignes, de gares, suppressions de dessertes, heures d’ouvertures et fermetures des guichets, la suppression des contrôleurs…) afin de leur donner une visibilité à l’échelon régional,
➢ Recenser les attentes des usagers, les besoins qu’ils expriment et les confronter aux réponses SNCF / État / Autorités Organisatrices,
➢ Faire connaître des contre-propositions issues du travail entre organisations.

Il s’agit d’une première rencontre de ce comité, d’autres seront organisées rapidement. D’ores et déjà, le comité de vigilance décide de mettre en place des réunions de travail dans les territoires, au plus près des usagers en travaillant au rassemblement le plus large (associations d’usagers, élus locaux, partis politiques).

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.