Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Les communistes lotois font la promotion du Lot // 2019.09.16

C'est un petit coin de Quercy qui s'offre pour trois jours aux centaines de milliers de participants de la Fête de l'Humanité qui se tient ce week-end à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Ils sont une cinquantaine de militants lotois du Parti communiste français (PCF) à avoir fait le déplacement en région parisienne pour y tenir «l'Auberge du Quercy», le stand officiel de la Fédé 46. Au programme de ces trois jours de fête : la cuisine lotoise mise à l'honneur avec un repas gastronomique à base de foie gras, magret de canard flambé à la vieille prune, cabécou ou encore pastis, mais aussi deux conférences autour des thèmes de la santé en milieu rural et de la réforme ferroviaire.

La foule se presse au comptoir du bar installé à l'entrée du stand pour s'y rafraîchir sous un soleil de plomb, en ce samedi 14 septembre. Chaleur oblige, la bière est bien plus plébiscitée que le traditionnel ratafia. Dans l'avenue Georges Marchais, située non loin de la grande scène où les artistes défilent tout au long du week-end, Serge Laybros, le secrétaire départemental du PCF46, tracte pour faire la promotion du stand quercynois.

Un véritable pèlerinage

Ce dernier, qui compte plus de trente Fêtes de l'Huma à son compteur, se démène pour la réussite de l'événement.

«On y travaille toute l'année avec une accélération au printemps», explique-t-il, ajoutant que «cela représente un lourd investissement pour la Fédération lotoise» et ce «bien que la rentabilité soit au rendez-vous depuis quelques années».

«De façon générale, on veut faire de la fête un moment fort de convergence des luttes avec en toile de fond, cette année, la rentrée sociale chargée et le projet de référendum sur la privatisation d'Aéroports de Paris» poursuit le «patron» des communistes lotois. «Je ne suis pas croyant, mais si je l'étais, je dirais que la Fête de l'Humanité est notre pèlerinage annuel» conclut-il.

Près de 1500 repas servis

À l'approche du coup de feu de midi, c'est l'effervescence dans les cuisines de «l'Auberge du Quercy». Rapidement la salle est comble et le menu gastronomique à 25 euros attire du monde autour des tables. En coulisses, l'ambiance est plus que conviviale entre les plus ou moins jeunes qui s'attellent à déboucher les bouteilles de vin de Cahors et à préparer les salades quercynoises.

«Entre nous c'est comme une petite famille» explique Jeanine, une fidèle du stand de la Fédé 46 qui revient chaque année apporter sa pierre à l'édifice. Au total, ce sont près de 1500 repas qui y sont servis chaque année.

Au fil des ans la logistique s'est améliorée et tous les militants dorment directement sur place durant les trois jours de la fête avant de reprendre la direction du Lot, ce lundi, pour faire un bilan de cette nouvelle édition.

De notre correspondant Maxime Trédan

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.