Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Lot : à Cahors, Carole Delga, confortée par son bilan, fait valoir ses ambitions pour la région // 2021.06.11

En pack, en union, Carole Delga était en campagne, à Cahors, jeudi. Ce sont par ces mots que la candidate aux élections régionales, tête de liste de L’Occitanie en commun a présenté son équipe.


Aux côtés de la présidente sortante, Carole Delga, ses colistiers lotois pour les élections régionales étaient réunis ; mais aussi des soutiens de taille, Martin Malvy, ancien président de région, Serge Rigal, président du département, et bien sûr le maire socialiste de la ville, Jean-Marc Vayssouze.

Cette team régionale L’Occitanie en commun sur le département du Lot était représentée ce jeudi par Marie Piqué (vice-présidente sortante et tête de liste), Vincent Labarthe (vice-président sortant), Geneviève Lasfargue (conseillère régionale sortante de Haute-Garonne), Théo Belaubre (le benjamin de la liste), Françoise Faubert (adjointe au maire de Cahors) et Eric Labastie (président de la FCPE 46). Était excusée Justine Bottero (employée au département).

Un parallèle entre Oh my Lot ! et Sud de France

Lors de cette visite, Carole Delga a d’abord fait étape à la Biscuiterie fine de France à Cahors-Sud, soulignant la vitalité de ce territoire et l’intérêt de la région. « Je me réjouis de leur partenariat avec la marque Oh my Lot !. Une première. », disait-elle en faisant le parallèle avec la marque Sud de France pour promouvoir les produits de l’Occitanie sur le plan national comme à l’international.

Depuis le parvis du cinéma de Cahors, les candidats de L’Occitanie en commun ont déroulé leurs ambitions pour la région. Succédant à Martin Malvy en 2015, la présidente sortante est aujourd’hui confortée dans cet enjeu électoral par ce bilan qu’elle a mis en avant.

« Je suis en désaccord avec certains, car je défends l’avion »

Au rang de l’économie, elle évoquait ce contrat de filière viticole pour valoriser l’exportation ou encore le soutien à l’aéronautique. « Je suis en désaccord avec certains, tranchait Carole Delga, car je défends l’avion. L’aéronautique a souffert, on a aidé nos entreprises et on continuera à travers l’innovation et l’avion vert », réagissait-elle avant de citer : « La région a levé 100 millions d’euros de fonds antifaillite et se met en position de transformer les dettes de nos entreprises en capital en devenant actionnaire des sociétés fragilisées par la crise », soulignant ainsi sa vision des choses pour l’avenir de l’Occitanie : transition énergétique et création d’emplois.

Débloquer les « freins à l'emploi »

Dans cette dynamique de reprise, Carole Delga veut également débloquer les « freins à l’emploi grâce à une aide à la garde d’enfant et au transport, pour les six premiers mois de reprise d’une activité professionnelle ».

De santé et du bien vieillir, autres enjeux, il était aussi question. Marie Piqué abordant la question des maisons de santé et du salariat des praticiens pour renforcer les territoires. Tandis que Vincent Labarthe intervenait sur la nécessité d’y faire venir des acteurs pour une ruralité active et innovante, en aidant à la création d’entreprises, à l’investissement, etc. Il parlait bien évidemment de l’agriculture, secteur incontournable du Lot pour lequel la région a multiplié son budget par 2,5.

Le dossier de l'eau

Quant à Martin Malvy, il a mis en avant le dossier de l’eau. « Dès 2018, Carole Delga a accepté de constituer une entente pour sécuriser cette ressource du Grand Sud-Ouest sur le bassin Adour-Garonne. Il s’agit d’un exemple unique en France. »

Un atout environnement de plus pour Carole Delga, au cœur de cette campagne pour laquelle la candidate PS n’a pas fait d’alliance avec Europe-Ecologie-Les Verts.



 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.