Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Cahors : les syndicats de l'éducation nationale appellent à la grève et à la solidarité avec les soignants // 2022.01.12

Plusieurs syndicats de l'Education nationale dont la CGT, la FSU et Sud Education ont appelé à la grève et au rassemblement jeudi 14 janvier pour dénoncer la mauvaise gestion de la crise sanitaire dans les établissements. Ce mardi, ils soutiennent également la manifestation des soignants. 


La rentrée date d'une semaine à peine et pourtant l'exaspération et la fatigue se font déjà sentir dans la communauté éducative. À tel point que les syndicats sont vent debout et annonce d'ores et déjà que janvier sera un mois de mobilisations. La CGT, l'Unsa, la FO, la FSU, Sud Education et la FCPE appellent ainsi à la grève jeudi 13 janvier. À Cahors, un rassemblement est prévu à 11h place Chapou.

"Aucune leçon n'a été tirée. Les protocoles changent mais ne sont toujours pas applicables", soutient Isabelle Conte, secrétaire départementale de Sud Education, qui dénonce un manque d'anticipation et de communication de la part du ministère. "Nous n'avons pas non plus eu de moyens supplémentaires pour faire face à la crise sanitaire. Il y a une pénurie totale de remplaçants. Par exemple, à Martel, une classe du 1er degré a été fermée toute la semaine dernière parce qu'il n'y avait pas de remplaçant", ajoute-t-elle.

Masques gratuits et report du bac : les demandes de l'intersyndicale

Absence de continuité pédagogique, fermetures des classes, burn-out des équipes pédagogiques, formations annulées, rappel des retraités ... Les motifs de contestation sont nombreux. "Il n’y a pas de solution miracle mais il faut avoir du bon sens et écouter ceux qui sont sur le terrain", martèle Fiona Ferrer de la CGT. Et de lister les différentes propositions du syndicat : l'installation de capteurs de CO2 et de purificateurs d'air dans les classes, la mise à disposition gratuite de masques FFP2 pour les équipes éducatives et les élèves ou encore la limitation à 15 élèves par classe si le taux d'incidence est supérieur à 800 cas pour 100 000 élèves.

Les syndicats réclament également le report en juin du baccalauréat dont les épreuves portant sur les enseignements de spécialité sont pour l'heure maintenue du 14 au 16 mars pour les élèves en classe de terminale. "Sans continuité pédagogique, c'est inégalitaire pour les élèves", souligne Anne-Marie Bonhomme du Snes et de la FSU. Ainsi, l'ensemble du personnel éducatif, des élèves mais aussi les parents d'élèves sont donc concernés selon les syndicats. "Pour les familles c'est un casse-tête permanent de devoir emmener les enfants se faire tester tous les quatre matins", déplore Fiona Ferrer. "Ce système ne fonctionne pas !"

En outre, les représentantes de l'intersyndicale ont tenu à réitérer leur soutien aux soignants, notamment à l'occasion de la manifestation prévue ce 11 janvier à Cahors. "Nous sommes solidaires. La situation des établissements scolaires ne fait que compliquer celle des hôpitaux", assure Anne-Marie Bonhomme.


 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.