Fédération du Lot

Fédération du Lot
Accueil
 
 
 
 

Un tour de force réussi pour sauver les écoles - 2017.03.26

Hier matin sur la place François-Miterrand à Cahors, la pluie s'est arrêtée pour mieux céder la place au tonnerre des manifestants. Ils étaient près de 250 à protester contre les fermetures d'écoles dans le département.

Selon le CCSEV (collectif citoyen de sauvegarde des écoles de village), 126 communes sont concernées par la disparition d'au moins une de leurs écoles. «Beaucoup d'élus de communes dont les écoles ne ferment pas sont aussi venus aujourd'hui» signale Philippe Canceil du collectif CCSEV. «Cela montre la solidarité de nos territoires ruraux» poursuit-il. Le rassemblement a donc pris une dimension départementale et solidaire. Le collectif pour les écoles avait lancé un appel à toutes les forces vives de la ruralité telles que les agriculteurs, les artisans, les acteurs culturels… Un appel plus symbolique que suivi. Mais cela n'a pas empêché la mobilisation de battre son plein au moment où le cortège a pris la direction de la mairie de Cahors, élus en tête, bras dessus, bras dessous, écharpes tricolores chevillées au corps.

«La force de ce collectif, c'est le respect mutuel qu'il y règne. La politique y a sa place, mais jamais il ne sera instrumentalisé. L'ambition est de réunir large» indique la conseillère régionale chargée des solidarités Marie Piqué. Le mouvement de contestation a vu aussi la participation du vice-président du Département Marc Gastal, de la députée Dominique Orliac et du sénateur Jean-Claude Requier, ces deux derniers ayant ensuite quitté le mouvement pour aller rendre hommage à Maurice Faure (lire page 25), au moment où le cortège s'est arrêté devant la mairie. Là, la speaker a égrainé l'intégralité des noms des 126 communes impactées par la carte scolaire.

Mathieu Fontaine

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.